Emmanuelle Huynh - Emmanuelle Huynh - Plateforme Mua

© Christian Robert 

"Celle qui danse sa vie avec philosophie", entretien dans le magazine Yegg - avril 2018

Lire l'article 


"Les théâtres en manque de nouvelles têtes" analyse dans l'hebdo du Quotidien de l'art - 28 février 2018

Lire l'article ≥


"Dansez en ville" entretien dans Haut Parleur - novembre 2017

Lire l'article ≥


"L'oiseau bleu se pose à Saint-Nazaire", article dans Saint-Nazaire Magazine - octobre 2017

Lire l'article ≥


"Que fait la danse à l'art et à l'architecture?", article dans Culture et Recherche , Scènes de recherche - n°135 - printemps/été 2017

Lire l'article ≥


"Danse contemporaine et esprit de la décentralisation", article paru dans L'Observatoire n°43, hiver 2013 :

Voir la publication ≥


Le Rendez-Vous

logo France Culture

Laurent Goumarre reçoit Emmanuelle Huynh qui signe « Tôzai!... », une pièce qui fait écho vingt ans plus tard à "Múa", son premier passage à la chorégraphie, du Vietnam au Japon et Michel Francois co-auteur de l’exposition "Philae-thchouri" : un titre aux résonnances spatiales pour celui qui se prend pour un sculpteur...

24 février 2015

Ecouter ≥


Hors champ

Laure Adler reçoit Emmanuelle Huynh, danseuse, chorégraphe et directrice du Centre national de danse contemporaine d'Angers.

27 novembre 2012

Ecouter ≥


A voix nue

Entretien à deux voix, cinq demi-heures pour écouter les confessions de ceux qui marquent notre époque : philosophes, artistes, créateurs …

Emmanuelle Huynh est l'invitée de Laurent Goumarre

Ecouter #1 - 28 juin 2004 "Múa" ≥

Ecouter #2 - 29 juin 2004 "tout contre" ≥

Ecouter #3 - 30 juin 2004 "distribution en cours" ≥

Ecouter #4 - 2 juillet 2004 "les mots n'existent pas" ≥

Ecouter #5 - 3 juillet 2004 "fou rire" ≥


 

Photo Christian Robert (Saint-Nazaire)

Telecharger  ≥


Photo Sandy Korzekwa (Nimes)

Telecharger  ≥


Photo Sandy Korzekwa (Nimes)

Telecharger  ≥

Emmanuelle Huynh

Emmanuelle Huynh, danseuse, chorégraphe et enseignante, a étudié la danse et la philosophie. Son travail explore la relation avec la littérature, la musique, la lumière, l’ikebana (art floral japonais) et l’architecture. Elle crée entre autres Mùa (1995), A Vida Enorme (2002), Cribles (2009), Shinbai, le Vol de l’âme (2009),  Spiel (2011), Tôzai !... (2014).

De 2004 à 2012, elle dirige le Centre national de danse contemporaine à Angers et y refonde l’Ecole en créant notamment la formation « Essais » qui dispense un « master danse, création, performance ».

En 2016, avec Jocelyn Cottencin, ils créent A taxi driver, an architect and the High Line, un portrait de la ville de New York à travers son architecture, ses espaces, ses habitants, composé de films portraits et d’une performance. Ils réaliseront des portrait(s) sensibles, filmés et dansés de la ville de Saint Nazaire (création 2019) et Sao Paulo au Brésil (création 2020).

Elle crée en novembre 2017 une pièce pour 4 danseurs Formation, d’après l’œuvre autobiographique de Pierre Guyotat dans un dispositif plastique imaginé par Nicolas Floc’h.

Le travail d'Emmanuelle Huynh porté par Plateforme Múa, compagnie à rayonnement national et international (CERNI), s’ancre dans une vision élargie de la danse, produisant des savoirs, des émotions qui modifient la vision que la société peut porter sur elle-même.

De 2014 à 2016, Emmanuelle Huynh est Maître-Assistant associée à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes. Elle intervient actuellement à l’ENSA Nantes-Mauritius.

En septembre 2016, elle est nommée Cheffe de l’Atelier danse, chorégraphie, performance aux Beaux-Arts de Paris.

 

Découvrez une brève présentation d'Emmanuelle Huynh par elle-même, filmée par Jocelyn Cottencin sur la magnifique terrasse de l'immeuble Le Building à Saint-Nazaire.

Un épisode de la série documentaire Art-istes en court, de Dorothée Lorang et David Beautru, est consacré à Emmanuelle Huynh : il est ici !